Jean-Luc Nancy, né le 26 juillet 1940 à Bordeaux, est un philosophe français.

En 1968, professeur de philosophie à l’Université de Strasbourg (il y enseignera jusqu’en 2004), il fait la connaissance de Philippe Lacoue-Labarthe. Les deux hommes, bien qu’avec des approches assez différentes, sont animés par le souci commun d’une reprise critique, déconstructrice, de la grande tradition philosophique allemande, jusque-là encore trop ignorée dans l’université française. Ils reconnaissent dans le travail de Jacques Derrida cette même exigence. De cette commune exigence philosophique naîtra l’amitié entre ces trois philosophes. Nancy et Lacoue-Labarthe publieront plusieurs livres, dont L’Absolu littéraire, et feront dans les années 1970 et 1980 des cours en commun. De 1981 à 1985 ils animeront un Centre de recherches sur le politique. Au début des années 1990, Jean-Luc Nancy est greffé du cœur et cette opération sera suivie de complications qu’il surmonte pourtant. Il ne cesse pourtant de publier et de tenir des conférences. Il multiplie les collaborations avec d’autres écrivains ou avec des artistes plastiques ou de scène comme, entre autres, le cinéaste Abbas Kiarostami, les chorégraphes Mathilde Monnier ou Laurent Chétouane, les peintres François Martin, Simon Hantaï ou Miquel Barcelo. Il a aussi beaucoup écrit sur la communauté, sur le corps et sur ce qu’il a nommé une « déconstruction du christianisme ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s